En 1437, Lorenzo II Suárez de Figueroa, descendant de la royauté castillane et deux ans après son mariage ave María Manuel, commença la construction d’ un Alcazár, nommé Palais des Ducs de Feria. Les travaux s’achevèrent en 1443 ( tel que l’ on peut observer sur une inscription en accédant à la “Torre del homenaje”). Celui-ci fut construit au titre  de résidence seigneuriale plutôt que comme bastion défensif. La régularité et précision de la construction est en accord avec les édifices seigneuriaux gothiques du XVè siècle quoique la décoration s’ inspire plutôt du goût mudéjar.  Remarquons les peintures de la chambre des époux, situées dans la Torre del homenaje,  ainsi que les plafonds praticables – holladeros  du salon principal au rez de chaussée. À l’époque du deuxième Comte de Feria l’édifice fut complété avec  des couvrements disposés dans la Sala Dorada et dans la Chapelle.

Ce fut dans les années 1600, déjà à l’ époque du deuxième Duc de Feria ( Lorenzo IV Suárez de Figueroa  et  de Cordoue) quand l’obsolète et vieil Alcazar médiéval, dû à ses limitations, fit l’ objet d’importants travaux de réaménagement, confiés au maître d’ œuvre, Francisco de Montiel, chargé des travaux ducaux, et ayant ceux-ci pour objet la construction d’ un magnifique patio en marbre aux lignes classiques,  de deux nouvelles ailes avec terrasse adossées aux côtés de la porte principale et de plusieurs galeries ouvertes sur un nouveau jardin; ces nouveaux travaux complétaient ainsi l’ ancienne “Huerta Honda” ( Grand Potager),  où jadis se tenaient les fêtes et les jeux courtisans. L’approvisionnement d’eau du jardin et du potager provenait du “Pilar del Duque”, ancienne fontaine gothique. Finalement, vers 1609, conformément aux mandats de Doña Juana Dormer,  première duchesse de Feria, on construisit un passage souterrain pour unir le palais et  l’église conventuelle de Santa Marina annexe. Le palais est l’un des monuments historico-artistiques des plus importants de la ville, étant, d’ ailleurs, l’emblème de la ville. Il fut déclaré monument national à l’époque de la IIè République.

Compartir esto
X